Portes ouvertes...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Portes ouvertes...

Message  Yvan le Mar 13 Fév - 19:45

Source www.lanouvelle.net

DES EMPLOIS POUR LE PERSONNEL BIEN FORMÉ.


Jean-François Lacasse, étudiant du Centre de formation professionnelle André-Morissette, voit son avenir avec optimisme tout comme Danielle Laliberté qui a trouvé un bon travail grâce à sa formation à la même institution.

Jean-François Lacasse, un jeune homme originaire de Lyster qui a débuté sa formation le 10 août 2006, aura complété sa formation de soudeur-monteur le 10 octobre. Discipline très en demande, il n’est pas en peine pour se trouver un travail. «Nous n’avons pas à chercher, ce sont les employeurs viennent nous chercher.»

Après son secondaire, il avait pensé à poursuivre ses études mais, pressé de gagner de l’argent, il avait plutôt opté pour le marché du travail. Après avoir été journalier dans plusieurs domaines pendant 11 ans, il a décidé d’investir dans sa formation.

«J’ai l’intérêt, j’aime ça et le taux de placement est très élevé. Ça me permet d’exprimer ma créativité. Je fais des plans chez moi, je les montre au professeur et, si ça marche, je passe à la réalisation. C’est passionnant, il y a toujours quelque chose à faire et à apprendre. Mon rêve est de souder des structures sur des gros chantiers de construction. J’aime ça travailler dehors.»

Danielle Laliberté, originaire de Saint-Édouard de Lotbinière, travaille comme machiniste après avoir complété son DEP et son ASP au Centre de formation professionnelle André-Morissette. «J’ai travaillé pendant 11 ans dans la couture, jusqu’à ce que la fermeture de la manufacture m’oblige à me réorienter. J’ai hésité entre la soudure et l’usinage. Je ne regrette pas mon choix car je supporte difficilement la chaleur de la soudure. J’ai étudié 16 mois et deux semaines après j’ai été embauchée chez Hyco Canada à Saint-Wenceslas où je suis depuis un an.»

La mère de deux enfants, de sept et 15 ans, admet qu’il y a des préjugés par rapport aux femmes qui exercent des métiers non traditionnels, mais qu’ils s’estompent peu à peu au fur et à mesure que les femmes démontrent leurs compétences.

«Mes employeurs m’ont fait confiance et je suis encore là. Ça ne m’a pas nui d’être une femme, au contraire je crois que l’ambiance s’en trouve améliorée. Mes collègues ne sont pas sexistes, même si je suis seule avec 120 hommes. Ils sont très protecteurs mais je n’en profite pas. Je conseille aux femmes que ce travail intéresse de ne pas hésiter à suivre la formation.»
Un centre de formation polyvalent
Jean-Denis Julien, directeur adjoint du Centre de formation professionnelle André-Morissette, est formel. «Il y a de bons emplois dans la région et qui sont accessibles rapidement puisque la durée de nos formations est de 12 à 13 mois. De plus, il est possible d’obtenir une aide financière du Centre local d’emploi. En tout temps, il est possible d’avoir un rendez-vous pour venir visiter l’école.»

Le centre offre les options suivantes: Technique d’usinage, les inscriptions se feront le 12 mars et le 7 août pour cette formation de 62 semaines, dont quatre semaines de stages; Technique de soudage-montage, les inscriptions seront les 26 février, 26 mars et 7 août pour cette formation de 62 semaines, incluant trois semaines de stages, ainsi que Usinage sur machines-outils à commande numérique, une spécialisation d’une durée de 10 semaines. Le calendrier de l’enseignement personnalisé est très flexible, le cours débute dès qu’il y a suffisamment d’inscriptions.

Le Dimanche heavy métal a permis à un alliage de 11 entreprises et huit organismes de favoriser la prospection d’un filon menant à une carrière pleine de ressources. Des entreprises participantes, cinq étaient de Plessisville: Estampillage Paul Piché, Industries Machinex, Usinage D. M., Métallurgie des Appalaches et Tôle Usicam; une de Princeville Predimach; deux de Victoriaville Métal Grenier et Doucet Victo ainsi qu’une de Chesterville et Saint-Valère, Machineries Anderson et Idéal Cargo.

Le Centre de formation professionnelle André-Morissette de la Commission scolaire des Bois-Francs, le Centre local de développement de l’Érable, le Carrefour jeunesse Emploi de l’Érable d’Impact Emploi de l’Érable, le Centre local d’emploi de l’Érable d’Emploi-Québec, le Centre local d’emploi d’Emploi-Québec de Victoriaville, les Services intégrés pour l’emploi , Femmes et production industrielle et le Comité sectoriel de la main-d’œuvre dans la fabrication métallique industrielle ont représenté les organismes participants.

Pour avoir plus d’informations sur les formations offertes par le Centre de formation professionnelle André-Morissette: 819-362-7348 ou le service d’accueil et référence 819-758-5761.




Pour visualiser les photos: http://usinagequebec.winnerforum.net

http://www.lanouvelle.net/article-72437-Des-emplois-pour-le-personnel-bien-forme.html

_________________
Yvan
Prof de soudage-montage CFPPR, Drummondville
http://www.csdeschenes.qc.ca/etablissements/fp/
On est 7,8 millions au Québec, faut s'parler!!!
avatar
Yvan
Admin

Nombre de messages : 314
Localisation : Drummondville
Date d'inscription : 08/12/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Chantier

Message  Benoit le Jeu 15 Fév - 18:00

Hey ho J-f

En voilà un qui voit loin :!:
Si tu cherche une entreprise pour aller sur les chantier installer des structures tu peut essayer che Carbotech International. Je sais qu'on a un chantier en Alabama, sa te permet de voyager :!: Et surment que c'est plaisant. Il n'y a pas que en alabama mais tout ce qu'on produit dans l'usine est installé sur les chantier. Si tu a le gout tente ta chance :!: tongue :D :D :D :D :D Cool Cool
avatar
Benoit

Nombre de messages : 56
Age : 32
Localisation : Plaie Civile
Date d'inscription : 09/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.idiotfortier.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum